Eve ROSE EI – Des mots pour vos maux…

Pourquoi tes résolutions se barrent avant de t’avoir connu…

 

 

 

Pourquoi tes résolutions se barrent avant de t’avoir connu… 😉

 

La nouvelle année, c’est pour certains, les « bonnes » résolutions, et la joie et la pression qui va avec…

Puis le découragement.

Puis l’abandon.

Puis la culpabilité.

Puis on reprend sa vie comme avant, et les choses se tassent, pendant que les résolutions se cassent… loin de toi.

Puis on finit l’année, avec un peu de déception, mais l’espoir de la nouvelle année… Ou l’illusion de la nouvelle année…

Je crois en la nouvelle année, comme je crois au symbole, aux dates symboliques. Parfois l’humain a besoin de dates, de repères, pour soutenir ses envies, ses changements, encadrer des choses de sa vie, les ancrer ou autres…

Mais n’oublions pas que chaque jour peut être une nouvelle année, un nouveau départ, un changement, aussi… 🙂

(Si tu suis mes créations et mes réseaux sociaux, tu connais cette façon de penser chez moi…)

Les résolutions te réjouissent, et te rendent fier, mais le cercle infernal des bonnes résolutions te plombe…

Comment cela fonctionne ?

Le premier jour de l’année, tu es dans l’élan de la nouvelle, année, le boost du renouveau, l’espoir du changement, etc… Tu fais ta liste de résolutions, pour changer des trucs chez toi et dans ta vie, et la perspective de ces changements te met plein de paillettes dans les yeux, dans le cerveau et tu marches sur un arc-en-ciel, pour aller prendre le thé avec une licorne 🙂

Les premiers jours, c’est cool, presque trop facile, tu es boosté par ton élan, par ton nouveau moi, par ta volonté, ta motivation. Aussi bien au niveau mental, que neurologique, et donc corporel aussi.

C’est l’autoroute du bonheur, avec des efforts, mais comme tu es boosté, ça va.

Puis le temps passe… un peu.

Et les choses se gâtent.

Il y a l’effet du temps.

Avec le temps le boost disparait, l’élan aussi, le shoot d’endorphines aussi. Et c’est chiant.

Le renouveau a disparu, le nouveau aussi. Les efforts n’ont plus cette aura de lumière, et perdent en intérêt, le dynamisme a disparu.

Juste l’effort reste. C’est lourd et bof.

Et la perspective de réussir commence à s’éloigner… et on avance vers le découragement et l’abandon, l’air de rien…

Parfois ta motivation te tape sur l’épaule ou te fait un petit coucou de loin, et toi tu la regardes vaguement ou bien tu l’ignores, ou tu procrastines.

Et au bout d’un moment, la réussite de tes résolutions, te regarde de loin avec un petit sourire, elle ne t’attend même plus, voire elle se fout de ta gueule…

Et toi tu es un peu gêné quand tu te regardes dans la glace, voire tu évites les miroirs, et les conversations avec toi-même.

Parce que en fait tu as abandonné ou presque.

Donc culpabilité, malaise, et voilà…

Le cycle infernal des résolutions t’a encore piégé.

Avec la participation de sa copine la résistance au changement…

Si tu veux avoir une chance de passer à travers le cercle infernal des résolutions, il faut le comprendre…

Ou ne pas prendre de résolutions… Mais bon, les résolutions, c’est juste le mot moche, pour dire qu’il y a des trucs dans ta vie et chez toi, que tu veux changer, et tu attends la fin de l’année pour le faire, toi seul sait pourquoi…

Rappel: chaque jour peut être une nouvelle année, comme chaque jour peut être un Noël… 🙂

Si tu suivais mon ancien blog et mes réseaux, tu sais que je répète parfois les choses, et que pour moi le paradoxe est au coeur de la vie et plus..

Donc si tu es arrivé jusqu’ici dans cet article, bravo… tu fais partie des gens qui lisent encore ! Et par ailleurs tu as compris une bonne partie du cercle infernal des résolutions.

Il y a donc l’effet boosteur que tu te construis par cette époque de l’année, ce qu’elle représente et l’effervescence autour. C’est à la fois un processus personnel et sociétal.

Comme tu le sais, si tu me suis, tout est toujours multifactoriel, comme je le dis tout le temps dans mes écrits, mes posts et à mes clients.

Donc là il y a l’effet psychologique, que l’on a compris, mais qui s’accompagne aussi de l’effet neurologique/corporel/physiologique.

Le boost a un effet psychologique et neurologique/physiologique. Et ce boost va s’estomper naturellement, car c’est juste un pic temporaire.

Et tout se joue après ce pic.

Ce sont les efforts que tu vas faire durablement, et sans le boost psychologique et physiologique, qui vont être le coeur de tes résolutions 🙂

Chaque jour, c’est le choix de continuer tes efforts, tes changements, qui va construire les choses et les changer, pas à pas.

De même que apprendre quelque chose met du temps, voir les effets d’un sport met du temps, etc…

Et c’est le côté dark des choses, l’envers des paillettes. Les choses se font pas à pas, c’est un chemin.

C’est traverser la résistance au changement qui va faire les choses, ne pas écouter tes anciens schémas de fonctionnement, ne pas s’y raccrocher par confort et habitude.

Le cerveau met trois semaines à considérer une nouvelle habitude comme normale.

Et le cerveau aime le confort du connu, du familier, suivre ses schémas appris consciemment ou pas, et c’est cela qui construit en partie la résistance au changement. C’est cela qui freine les choses, et c’est la motivation qui t’aide à les dépasser et à avancer.

Et si on tient ce chemin, que l’on avance avec motivation et courage, la volonté ne suffit pas, que l’on redémarre en cas de chute ou de pause, on remplit notre résolution, on la nourrit, on en prend soin, jusqu’à ce qu’elle fasse partie de nous… 🙂

C’est pour cela que la résolution est juste un pas, une décision, un choix lumineux qui éclaire ta vie et ton avenir, mais tu dois fournir les efforts, l’endurance, et la réalisation.

La vraie résolution, c’est un parcours avec ses hauts et ses bas, un chemin que tu choisis de continuer ou pas, et c’est ok 🙂

 

Bonus nouveau moi : Comme pour chaque choix de changement, il est nécessaire de voir son objectif, mais pour ne pas se décourager, mais au contraire s’encourager, il faut juste se recentrer sur chaque pas. Si tu ne vois que l’objectif, tu ne vois que la montagne à gravir, et c’est réjouissant mais écrasant aussi. Voir les pas que l’on fait, c’est nourrir son courage, faire son chemin en conscience, consolider les choses chaque jour, et savourer… 🙂

 

Eve ROSE, Thérapeute, Créatrice, Ecrivain…

Psy-Plume Thérapie en ligne – Consultations Mail

Poésie-Home Papeterie inspirante et plus…

 

S'abonner à la Newsletter...

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *