Respecter son épuisement psychique… pour déployer ses ailes à nouveau et plus…

 

 

Cette année 2020 est particulièrement génératrice de fatigue émotionnelle, d’épuisement psychique et autres… alors un petit point sur ce thème s’impose… 🙂

Une pandémie, des confinements, des restrictions, des difficultés sociales, économiques, familiales, de santé, des incompréhensions, des injustices, des attentats, l’incertitude, la peur, etc… c’est beaucoup en quelques mois… en une année.

Et il y a à respecter sa fatigue émotionnelle, son épuisement, sans le nier, le dénier, le négliger, c’est cela qui permet d’avancer et plus…

L’épuisement psychique arrive quand trop de choses intenses et émotionnelles sont arrivées dans ta vie, de façon répétée et non ce n’est pas de ta faute…

Il s’agit de fatigues émotionnelles cumulées, répétées, enchainées… ce qui génère le « trop » et l’épuisement.

Parfois cela arrive du fait de l’intensité et de la proximité d’évènements à forte intensité et densité émotionnelles qui t’impactent fortement. A peine tu te « remets » de l’un d’entre eux, qu’un autre arrive, et tu n’as pas le temps de te ressourcer, de te régénérer…

Donc tu gères comme tu peux, puis tu gères les impacts et tu avances, mais tu rentres dans le « trop »… parfois sans t’en rendre compte.

Ton cerveau et ton corps gèrent, il y a intensité et urgence, donc comme d’habitude, tu t’adaptes…

Ton corps et ton cerveau bossent pour toi à chaque seconde, au quotidien, donc en cas d’impact, ils s’adaptent et ils gèrent.

Mais trop… c’est juste trop.

Cela déborde, cela s’entasse, cela t’envahit… jusqu’à la saturation et à l’effondrement, effondrement interne, parfois plus.

Parfois tu as négligé les signaux d’alerte, tu n’as pas pris de temps pour gérer au mieux pour toi, parfois tu ne pouvais pas t’écouter, parfois tu n’arrives pas à écouter… dans tous les cas ce n’est pas de ta faute et c’est multifactoriel, comme je le dis souvent 🙂

L’épuisement psychique t’emmène dans son brouillard, dans sa colère, dans sa fatigue intense et permanente, dans sa résignation aussi, dans sa dépression.

Parfois tu dormiras moins ou trop, parfois tu seras dans un flou mental, parfois tu auras des sautes d’humeur et de la nervosité, de l’irritabilité, parfois tu seras perdu, parfois tu oublieras des choses importantes, parfois tu ne te reconnaitras pas vraiment, parfois tu ne feras juste rien, parfois…

Ton cerveau et ton corps seront là mais pas vraiment, tes envies auront disparu, le plaisir et la joie aussi. Tu seras comme un peu endormi mais plus version coma mental avec des sursauts d’énergie un peu irrationnels, des paniques aussi, et une grande fatigue et une lassitude importante.

Le « trop » s’installera en toi.

Comme si tu étais envahi.

Mais cela passera, cela évoluera vers un mieux-être, cela se soigne, et plus…

C’est un état passager, en réaction à un trop plein émotionnel, à une saturation, ça va passer 🙂

Et même si tu as l’impression d’être face à un mur, une voie sans issue, de subir les choses, c’est temporaire, les choses bougent.

Le trop plein dans ta tête et dans ton corps, c’est comme un embouteillage émotionnel dans ta tête, sans que les choses aient pu se décanter… donc il y a à prendre soin de soi, de façon urgente et encore plus que d’habitude, et se reposer, laisser pauser les choses, se ressourcer… pour se régénérer et plus…

Les causes sont multifactorielles, les solutions aussi… 🙂

En vrac, comme d’habitude, si tu me suis…

Il y a aura à prendre conscience de ce qui se passe en toi, de ton état, et l’accepter sans te juger… 🙂

Il y aura à te recentrer sur toi, sur tes besoins, sur ce qui est nécessaire pour toi… maintenant et de façon plus globale aussi 🙂

Il y a aura à comprendre ce qui t’a conduit à cela et ce à quoi cela fait écho chez toi… Il y a toujours des choses extérieures, mais ta façon d’y réagir sera toujours liée à l’écho qu’elles ont sur ton intérieur, tes failles, tes forces, et autres… Comprendre et dénouer cela, te permet d’avancer plus vite et de te guérir plus vite 🙂

Il y a aura à te chouchouter… OUI… 🙂

Il y aura à te préserver… 🙂

Il y aura à dire non à certains pour te dire de vrais oui à toi-même… 🙂

Il y a aura à vivre ses émotions, quelles qu’elles soient, positives, comme négatives, cela aussi c’est être… Et vivre ses émotions c’est être bienveillant envers soi 🙂

Il y a aura à revenir à l’essentiel, aux besoins de base, se reposer, se nourrir, se ressourcer, s’aimer, se faire du bien, même par de petites choses… pas à pas… 🙂

Il y aura à en parler à son entourage, à accueillir le soutien de ses proches, arrêter le « ça va bien » de façade, à lâcher la politesse qui n’en est juste pas, mais à se respecter 🙂

Il y aura à se faire aider et accepter de l’aide, par un ou des professionnels, à déposer vos maux avec des mots à un professionnel, à se faire aider par différentes approches qui seront complémentaires et agiront sur des niveaux différents, des domaines de soi différents… 🙂

Il y a aura à reconsidérer l’impermanence des choses et à la vivre réellement, l’accepter et plus… tout en consolidant sa base intérieure, sa sécurité intérieure… 🙂

Il y a aura à accepter la non perfection, les hauts et les bas qui sont la vie en fait… 🙂

Il y a aura à se remettre dans la vie, pas à pas, et à vivre, juste vivre… et savourer… pour déployer à nouveau ses ailes, et recolorer sa vie 🙂

Prenez soin de vous parce que c’est vous et parce que la vie se savoure chaque jour… 🙂

 

Bonus chouchoutez-vous, le conseil Bisousnours mais pas que…: lors d’impact émotionnel, il y a le moment de l’impact et il y a le après, parfois on peut prendre le temps d’encaisser, de gérer, de se ressourcer, parfois on ne peut pas, et cette phase sera différée, d’où l’encombrement, le « trop ». Dans tous les cas, il y a un moment où une pause est nécessaire, un recentrement sur soi, pour se réparer après l’impact, et cela passe aussi par se chouchouter, se faire du bien, prendre soin de soi comme le ferait un parent aimant et protecteur, parce que c’est ce dont tu as besoin pour traverser tout cela, pour reprendre des forces et déployer à nouveau tes ailes, avec plus de légèreté… La douceur envers soi, c’est aussi essentiel au bien-être et au mieux-être, et plus… 🙂

 

Eve ROSE Psychologue & thérapeute

Consultations psy en ligne par Mail & Tchat

Inspirations psycho à paillettes sur le blog et plus… 🙂

 

Choisir le MAIL... avec une psy en ligne

Préférer le TCHAT... avec une psy en ligne

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *