Bienveillance toi-même…

 

 

La bienveillance, on t’en parle un peu trop souvent ces temps-ci, tu n’en peux plus, tu te mets la pression pour l’appliquer ou la vivre, ou tu es déjà devenu la réincarnation de Yoda ou d’un moine népalais… 😉

La bienveillance c’est un des concepts, à l’heure actuelle, qui s’est tellement répandu, que ça déborde, ça dégouline, ça nous envahit et surtout ça ne ressemble plus à rien…

Entre une injonction à la bienveillance envers les autres,  envers toi, envers tout, h24, à chaque minute et quoi qu’il arrive, et un ras-le-bol intense, tu navigues dans la nouvelle dictature du développement personnel, les dérives du développement personnel et du bien-être.

Et pendant que tu essayes d’atteindre la ceinture noire de bienveillance, niveau Jedi avancé, tu te fais du mal en fait, et peut-être aux autres aussi.

Depuis quelques temps la bienveillance, après avoir été le graal, c’est devenu la norme à atteindre, à laquelle se conformer.

(Si tu as lu mon article « Heureux si je veux », tu vois de quoi je parle, cette forme de dictature du bonheur est aussi problématique que celle de la bienveillance à tout prix.)

Certains vont s’y soumettre car ils recherchent un cadre, quel qu’il soit, donc pourquoi pas celui à paillettes de la bienveillance, c’est zen, c’est cool, c’est healthy… 🙂

D’autres vont y aller, parfois lutter, voire culpabiliser de ne pas correspondre au modèle parfait présenté comme la nouvelle norme ou le nouvel idéal si facile à atteindre… et présenté comme atteint par tous… Tu vois la marmotte qui met le chocolat  après ses deux heures de méditation, son yoga et son smoothie detox aux plantes sauvages de la montagne tellement reminéralisant 😉

La bienveillance te fait du mal si tu la cherches ou l’appliques à tout prix, envers toi et envers les autres, sans conscience de ce qui se passe, sans discrimination, de façon aveugle et systématique et sans t’écouter vraiment ou écouter tout simplement.

Bon si tu suis mon blog et autres, tu sais que mes titres d’articles sont souvent à double sens et que les paradoxes et moi on est assez intimes…

La bienveillance c’est cool et il en faut plus dans ce monde, plus au quotidien, oui 🙂

Mais si sa quête ou sa pratique, devient une contrainte, une obligation ou te dessert, voire te met dans une quête de perfection illusoire… où est la bienveillance?

Car la bienveillance commence par soi-même 🙂

Faire des efforts pour se changer, si on le souhaite, oui, mais se torturer non. Et c’est pareil pour tout. Comme je le dis souvent: prendre soin de soi avec bienveillance, travailler sur soi dans la bienveillance, sinon cela ne sert à rien… et plus.

Tu le vois maintenant le double sens de mon article… prends un moment, laisse infuser…

Bien sûr que la bienveillance est ton amie quand tu la fais entrer dans ta vie, elle va t’ouvrir des perspectives, envers toi et envers les autres, voire le monde… Mais n’en fais pas une nouvelle cage.

Etre dans la bienveillance c’est aussi se respecter et parfois avoir envie de balancer un bon coup de pelle…

Se respecter dans la bienveillance c’est vivre sa vie, ses émotions, sans qu’elles prennent le dessus à long terme.

C’est de la douceur pour, soi, de l’indulgence pas de la complaisance, être gentil envers soi-même avec simplicité et authenticité, c’est prendre soin de soi avec amour, tout simplement.

C’est aussi un regard sur soi plus lumineux, qui prend le temps et sans jugement 🙂

C’est aussi un regard sur les autres et sur le monde, dans la douceur et dans la tolérance aimante…

Parce que la vie se savoure chaque jour…

Bonus Apprivoise la bienveillance, ne la dompte pas: fais-la entrer dans ta vie, regarde-la, observe-la, écoute-la. Mais ne cherche pas à la dompter, à la dominer, à l’emprisonner. Apprivoise-la, prends le temps. La bienveillance aime la liberté, c’est comme cela qu’elle vit, qu’elle vibre en toi, qu’elle restera… Si tu renonces à l’attacher, elle fera le choix de rester à tes côtés… 🙂

 

Eve ROSE, Psy-mail.com, Consultations psy en ligne par Mail & Tchat, Inspirations psycho à paillettes

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share Follow Tweet Share Share Email