Parfois arrêter les conneries, c’est bien…

 

Parfois il faut juste arrêter les conneries… c’est ce que m’inspirent certaines choses aujourd’hui…

Un article assez différent de ce que je fais habituellement 🙂

Attention article plus punk que paillettes et avec de la violence à l’intérieur….

(pour ceux qui ne suivent pas ce blog, parfois pour m’amuser je dis que je suis une licorne punk à paillettes, certains trouvent même que cela me correspond 😉 )

Aujourd’hui on a trois conneries assez intéressantes ou effrayantes, voire les deux… qui ont fait le tour des médias sous différentes formes pour notre plus grande joie… et celle de notre cerveau qui a hésité à se suicider, mais finalement non.

 

1 – Assimiler le harcèlement à de la drague…

Peut-être que tu as oublié ton cerveau quelque part, ou qu’il a pris des vacances de toi, mais il n’est jamais trop tard pour le retrouver et développer tes capacités… 😉

Depuis quand le harcèlement est une forme de drague…  Je rappelle que le harcèlement ignore la réaction de l’autre, ne tient pas compte de l’autre en tant que personne, ni de son consentement, se fout de sa réaction et consiste à perpétuer un comportement inadapté de façon récurrente et insistante.

Le harcèlement ne valorise pas la personne ciblée, le harcèlement ne considère pas l’autre comme une personne mais comme un objet. Le harcèlement ne recherche pas à entrer en relation mais cherche à prendre possession de l’autre.

Le harcèlement de rue (ou dans les transports ou dans tout espace public ou de travail ou autres) n’a jamais été de la drague mais une volonté de s’approprier l’autre sans respect de la personne, ni de son consentement. Comme j’en avais parlé dans cet article, cela concerne tout le monde puisque chaque fois que tu es témoin de cela et que tu ne fais rien, tu encourages ce type de comportements et la victime se sent encore plus mal de constater qu’elle n’a pas de soutien ou d’aide de la part des témoins.

La drague c’est sympa parfois, le harcèlement jamais.

 

2 – Parfois on peut jouir d’un viol…

Peut-être qu’un zombie qui passait par là a dégusté ton cerveau ou qu’on t’en a amputé à la naissance, mais il n’est jamais trop tard pour en développer un nouveau, c’est l’adaptation ou plasticité cérébrale pour les connaisseurs 😉

Oui parfois il y a orgasme lors d’un viol, mais ce n’est pas de la jouissance, ce n’est pas jouir. Et ce n’est même pas un orgasme au sens où on l’entend habituellement mais juste une forme de réaction réflexe du corps.

Jouir est une réaction complexe physique et psychologique du corps et du mental dans une relation sexuelle consentie. Lors d’un viol, il n’y pas de consentement, c’est une agression et un crime. Donc oui il peut y avoir une réaction physiologique du corps incontrôlable, involontaire qui s’apparente à un orgasme mais ce n’est pas un orgasme comme on le vit dans une relation sexuelle consentie.

L’agression et la violence excluent la jouissance.

 

3 – Payer une société de coaching pour avoir le mode d’emploi pour se remettre avec son ex…

 Peut-être que tu crois toujours à la petite souris qui vient quand tu perds tes dents parce qu’elle est sympa, en revanche, elle ne se déplace pas quand tu perds ton cerveau, désolée, mais il n’est jamais trop tard pour essayer de garder ton cerveau avec toi, parfois c’est utile 😉

 Si tu vis une séparation, c’est souvent très difficile, tu souffres tellement que tu as envie de renouer avec ton ex, oui c’est compréhensible. Ton ex était magique, toi aussi et votre relation aussi, c’est pour cela que vous êtes séparés d’ailleurs…

Ta souffrance est totalement compréhensible, d’autant plus si tu n’es pas à l’initiative de la rupture et que tu ne comprends pas, et cette souffrance te conduit à espérer et croire tout et n’importe quoi, et parfois à perdre ton cerveau. Il arrive que les émotions soient plus puissantes que ton cerveau, parfois c’est positif, parfois non, et cela te dessert.

Cependant si vous vous êtes séparés, il y a des raisons, si l’autre vous a quitté il a ses raisons, si vous en êtes là, il y a des raisons.

Apprendre par une société et un coach qui vend ses programmes et autres sur internet, comment renouer avec son ex, est plutôt un comportement manipulateur, et vous vous faites avoir…

Votre ex ne va pas revenir si vous appliquez une recette… il n’y a pas de mode d’emploi ou de recettes… il s’agit d’êtres humains et de relations, chacun est unique.

Si vous appliquez une recette, il y a une forme de manipulation de l’autre, c’est ce que vous voulez pour vous et pour l’autre, l’autre que vous aimez… ? Manipuler quelqu’un vous conduira à une relations saine et épanouissante… ? Demande à ton cerveau, il a la réponse.

Une relation fonctionne lorsque chacun est soi-même, être soi suffit.

Une rupture est une occasion d’en apprendre plus sur soi, sur ce que l’on veut ou pas, sur nos difficultés, sur ce qui nous convient ou pas… c’est une période qui au final peut nous enrichir si on accepte de regarder sous  plusieurs angles, ce qui nous prépare pour une relation meilleure pour nous à l’avenir.

Tu peux essayer de renouer avec ton ex, après avoir compris pourquoi il y a eu séparation, après avoir pris un temps de recul sur les choses, en étant toi et en tentant quelque chose à ta manière… puis l’autre est réceptif ou pas et c’est à toi de respecter l’autre et ses choix, sa vie.

Respecte-toi, respecte ton ex, respecte ta vie, sa vie, respecte la relation que tu as eu, elle peut t’apprendre des choses, la rupture aussi.

 

Bonus les neurones sont tes amis : parfois tu as l’impression que ton cerveau ne sert à rien parce que pleins de machines font tout à ta place et que certains encouragent cela pour certaines raisons (qui montrent qu’ils ne savent pas comment utiliser leur cerveau d’ailleurs). Mais tu sais que tu peux reprendre ton pouvoir chaque jour et utiliser tes neurones qui en ont marre de jouer aux cartes en t’attendant. (oui dans cet article les neurones ont des jeux vintage). Donc si tu veux être sympa, joue à la vie avec tes neurones, tu vas voir ça peut être intéressant, passionnant et même plus… 🙂

 

Eve ROSE, psychologue et thérapeute, consultations en ligne (mail & tchat), Psy-mail.com

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *