Oups… j’ai trompé mon conjoint!

 

Vous avez trompé votre conjoint(e) et vous ne savez pas vraiment pourquoi au final, vous culpabilisez et ça vous ronge jour et nuit… cet article est pour vous 🙂

Et il peut intéresser tout le monde en fait 😉

Aujourd’hui on parle des personnes qui ont trompé leur conjoint(e) d’une façon occasionnelle, on va dire, et pas des personnes qui le font régulièrement ou qui ont un abonnement illimité.

Pour celles-là le problème est ailleurs et c’est un autre sujet ou problème…

Pour celles dont l’accord d’entreprise de leur couple stipule que aller voir ailleurs est toléré et accepté, pas de problème, ce n’est pas le sujet non plus.

Donc si vous êtes parti(e) en voyage professionnel et que là les choses se sont passées ou si sur votre lieu de travail habituel il y a des spécimens attrayants ou autres situations, et que vous avez cédez à votre envie, voilà ce qui se passe souvent.

Après ce ou ces moment(s) d’égarement(s), vous vous dites merde….. ou qu’est-ce que j’ai fait ou qu’est-ce qui m’est arrivé ?

Ensuite le temps passe et vous ne savez plus quoi faire, lui dire ou pas, pourquoi, mais pourquoi…j’ai fait cela ? Vous essayez d’oublier parfois mais votre cerveau ne joue pas le jeu, et vous ne savez plus quoi faire pour respirer à nouveau.

Alors qu’est-ce qui se passe ou plutôt s’est passé ?

Souvent quand on trompe son conjoint(e) c’est que l’on va chercher ailleurs quelque chose qui nous manque dans notre couple, parfois dans notre vie aussi.

Tout simplement

Vous vous ennuyez un peu parce votre vie est trop routinière, vous manquez de sexe, vous manquez de tendresse, votre conjoint(e) est ou est devenu(e) trop ceci ou pas assez cela, vous aviez besoin de vous évader un peu… etc…

Et quelque chose vous manque ou vous fait envie parfois et cette personne ou cette situation (ou les deux) avait cela…… et voilà… vous avez sauté dessus. Enfin c’est surtout votre corps et/ou votre cerveau qui ont sauté dessus et parfois vous vous regardiez de loin en vous disant merde…. est-ce que c’est vraiment moi qui fait ça là….

Donc vous culpabilisez, ok mais comprendre pourquoi vous avez fait cela est plus important. Parce que comprendre c’est prendre du recul et voir ce qui vous a conduit(e) à cela et donc savoir quel besoin de votre corps et/ou de votre cerveau vous avez satisfait, tout simplement.

Comprendre c’est commencer à sortir de la culpabilité et avancer vers l’acceptation de soi et de son imparfaite humanité.

C’est se pardonner et grandir pour oser faire part de ses envies et besoins à soi-même et peut-être à son/sa conjoint(e).

C’est reconnaitre que l’on peut tendre vers la meilleure version de soi-même, mais ne pas l’être tout le temps, c’est avoir conscience de son imperfection et de l’impermanence des choses.

Le dire ou pas à son conjoint(e) vous appartient. C’est votre choix, votre envie, votre vie. Comme d’habitude la question qui se pose est quel est le meilleur choix pour moi et pour ma vie ? Celui avec lequel je suis le plus à l’aise, celui qui résonne en moi au-delà de la raison, celui qui au fond de moi me dit, oui c’est le bon choix.

Bonus couple Jedi, niveau Yoda : vous l’avez dit à votre conjoint(e) parce que au final selon vous c’était mieux, que vous êtes parfaitement imparfait et que tout le monde fait des erreurs quelques soit le type d’erreurs. Votre conjoint(e) l’a très mal pris, vous en a voulu à mort, a beaucoup pleuré et vous a même fait la gueule encore plus que votre chat quand vous êtes partie en vacances sans lui. Vous avez aussi beaucoup pleuré et même plus… Et au bout d’un moment qui a duré pas mal d’années lumière, votre conjoint a compris le pourquoi et l’humanité imparfaite en vous et vous a pardonné. Et ça a même amélioré votre couple, car vos besoins comme les siens sont désormais satisfaits. Oui les Happy End existent…pour qui le veut bien 🙂

 

Eve ROSE, Psy-mail.com

Cet article vous a plu et vous avez envie de travailler avec moi c’est par ici Psy-mail.com.  Consultations par mail et par tchat.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *