Heureux… si je veux!

 

Depuis quelque temps, on nous bombarde de devenir heureux, de prendre soin de nous, de bien manger, de penser positif, de faire du sport, de méditer, d’être bienveillant…

Sauf si vous vivez dans une grotte vous n’avez pas pu échapper à la nouvelle dictature du bonheur parce tu le vaux bien ou plutôt parce qu’on te l’ordonne.

Oui.

Oui, je le vaux bien, tu le vaux bien, on le vaut tous bien, en fait, en vrai.

Alors arrête de m’arnaquer. Oui arrête de me dire que parce je vais faire tel ou tel programme, récitation ou régime voire coaching, je vais être heureux.

Parce qu’être heureux se décide et se travaille, mais que cela prend du temps, que c’est un chemin, et que cela vient de l’intérieur. Quand tu vas explorer tout ce qui te bloque, te pose problème, te freine… Quand tu travailles sur toi et sur de multiples aspects de ta vie.

Et arrêtes de m’imposer d’être heureux toute la journée avec tout le monde, avec moi-même et avec mes plantes vertes ou avec ma vaisselle.

La dictature du bonheur c’est tous les jours sur les réseaux sociaux, les émissions de TV, les pubs, les magazines, les bouteilles de smoothies….

Actuellement si tu n’es pas heureux, c’est la honte.

Et c’est que tu l’as bien cherché.

Et si tu n’y arrives pas avec le gavage permanent de paillettes bouddhistes, ou autres, en smoothies que tu reçois en permanence, c’est encore plus la honte.

Et après la honte c’est la culpabilité.

Pourquoi moi je n’y arrive pas… Tout le monde y arrive sauf moi… une des plus belles croyances actuelles.

Bon je suis psy, psychologue et thérapeute donc je t’aide à être heureux, j’aimerai bien que tu le sois, c’est un peu mon but et mon métier en fait ou du moins un de ses aspects. Ok je travaille avec la bienveillance et avec quelques paillettes bouddhistes et autres, et je suis sympa avec toi.

Mais en tant que licorne punk à paillettes, je ne veux pas que tu sois heureux.

Pourquoi ?

Parce que c’est toi qui va construire ton bonheur, c’est toi qui va te rendre heureux et c’est toi qui va choisir d’être heureux ou pas.

Moi je suis un outil pour toi, tout simplement. Juste un outil.

Je suis un outil pour que tu comprennes des choses sur toi, pour éclairer ce que tu vis, pour te donner des pistes et des conseils à explorer, mais tu es libre.

Tu es libre de choisir de travailler sur toi, tu es libre d’appliquer mes conseils, tu es libre de favoriser ton bonheur et de décider de devenir heureux ou de tendre vers. Et d’y arriver dans une heure, une semaine, six mois ou un an et de la façon que tu le veux, comme tu le veux, libre d’être toi-même, même sans smoothies à paillettes…

Etre heureux avec soi et dans sa vie, cela prend du temps, prendre conscience des choses, les intégrer, les gérer, les accepter, les changer, se changer, laisser infuser.

Non je ne te recrute pas pour une thérapie de dix ans, tu t’ennuierais et moi aussi. Mais si tu veux partager un bout de chemin avec moi, de temps en temps quand tu as besoin c’est ok.

Ce que je veux te dire c’est que tu es responsable de ton bonheur mais il faut creuser un peu parfois, voire souvent et surtout.

Les marchands de bonheur, cela n’existe pas, les outils pour le développer oui, le temps nécessaire aussi.

Un travail sur soi et sur sa vie prend du temps, si tu lui en donnes, avec liberté et authenticité.

Et sur ton chemin tu auras des périodes paillettes et des périodes bad trip. Toi seul peut construire ton bonheur et tu seras heureux par intermittence.

Parce qu’être heureux n’est pas un état permanent, c’est un ressenti de joie et de plénitude que tu peux éprouver le plus souvent possible mais pas en permanence.

C’est parce je t’aime en tant qu’humain, que je respecte ton choix, ta liberté et ta responsabilité.

Et que je ne vais pas t’imposer des choix, des façons de vivre, des idées, des conseils. Je propose, tu disposes.

Parce que la dictature du bonheur finit par t’enfermer, te faire culpabiliser, voire déprimer, déploies tes ailes, trouve ta liberté, explore des techniques, mixe celles qui te conviennent, explore tes failles, travaille sur toi, prends le temps de consolider tes ailes avant de voler, répare les blessures, lèche tes plaies, prends le temps de cicatriser aussi, ce sera plus durable et plus stable.

Etre heureux c’est avoir construit la paix avec soi-même.

La paix avec sa vie aussi.

La vie sa savoure chaque jour, vis le moment présent, construit ta vie, ton bonheur… sois libre d’être toi-même, sans injonctions…libre et à paillettes.

Bonus suffisamment heureux : Le bonheur en conserve n’existe pas, le bonheur préformaté non plus. Crée ton bonheur personnel, ta recette, ton temps d’infusion et d’exploration, utilise des outils variés, réjouis-toi de tes avancées, patiente les paliers, traverse les bad trip mais surtout prends le temps de vivre, de savourer, de construire ton propre bonheur, unique, le tien, si tu le veux.

 

Eve ROSE – Psy-mail.com, Consultations en ligne par mail et tchat 🙂

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *